Continental : les salariés déboutés sur tous les points

, par udfo60

AFP (Strasbourg) - 21 avril 2009


Le Parisien - 21 avril 2009

Le tribunal de Sarreguemines (Moselle) a débouté mardi les salariés de Continental "sur tous les points", dans leur demande de suspension ou d’annulation de la procédure de fermeture de l’usine de Clairoix (Oise), a-t-on appris de source syndicale.



Les Continental perdent en justice et se déchaînent

Les salariés de Clairoix (Oise) de l’usine Continental ont appris vers 15h30 qu’ils avaient perdu en justice. Ils demandaient la suspension ou l’annulation de la procédure de fermeture de leur usine mais le tribunal de Sarreguemines (où se trouve le siège français de Continental) les a déboutés. Ils ont aussitôt explosé de colère et ont envahi à quatre ou cinq cents la sous-préfecture de Compiègne.

Ils se sont notamment attaqués au bureau déserté de la sous-préfète et du directeur de cabinet et aux dossiers et ordinateurs qu’ils ont fait voler dans différents services. L’unique policier présent n’a rien pu faire et n’avait pas, à 15 h 40, reçu de renforts. Les salariés ont quitté les lieux et repris la direction de leur usine à 15 h 45.

1120 emplois supprimés

Selon un porte-parole de la direction, « le tribunal a reconnu que Continental avait bien rempli ses obligation légales dans le cadre de la procédure d’information et de consultation des partenaires sociaux ». « Les prochaines réunions du comité central d’entreprise, à commencer par celle de mercredi à Nice, peuvent donc avoir lieu », s’est félicité le porte-parole. L’équipementier allemand a annoncé le 11 mars la fermeture du site de Clairoix en France où sont employées 1.120 personnes.


voir aussi Le Courrier Picard du 21 avril 2009