RÉFORME DES RETRAITES - La mobilisation secteur par secteur

, par udfo60

Le Point.fr le 19 10 10 à 20H23
Source AFP

Raffineries, routes, lycées, services publics : voici un point de la situation mardi sur les grèves et autres actions contre le projet de réforme des retraites.


RAFFINERIES et DÉPÔTS :

Les 12 raffineries de métropole étaient toujours paralysées. Les accès à la raffinerie Total de Grandpuits (Seine-et-Marne) étaient bloqués par un barrage, mais les grévistes réquisitionnés ont repris le travail pour fournir en carburants certains services publics, selon la CGT. Une vingtaine des 219 dépôts étaient bloqués, selon le gouvernement.

Dans les stations-service, les difficultés se sont amplifiées, avec près de 4.000 stations-service "en attente d’approvisionnement" sur 12.500, selon le gouvernement. Dans le seul groupe Total, environ 1.000 stations-service sur 4.300 étaient en rupture d’un ou de plusieurs carburants.

La préfecture du Calvados a réquisitionné 12 stations du département.


GAZ ET ÉLECTRICITÉ :

Les membres du personnel des trois terminaux méthaniers de gaz naturel étaient toujours en grève et aucun bateau ne pouvait livrer son chargement, selon la CGT. Le terminal de Montoir est à l’arrêt, Fos-Tonkin et Fos-Cavaou en débit réduit.

15,3 % de salariés ont fait grève à EDF, selon la direction. La production d’électicité a baissé d’environ 5.000 MW lundi et mardi, selon la CGT-énergie, et la France a été contrainte d’importer de l’électricité lundi et mardi, selon le Réseau de transport d’électricité (RTE).


TRANSPORTS :

À la SNCF, la direction a compté 30,4 % de grévistes, la CGT 42,68 %, en baisse par rapport au 12 octobre.

À la RATP, la direction a compté 9 % de grévistes, le trafic était quasi normal.

Les transports urbains étaient moins perturbés que lors des précédentes journées d’action, avec 93 % des réseaux fonctionnant à plus de 50 %. Les réseaux les plus perturbés étaient ceux de Clermont-Ferrand, Nice et Pau.

Chez les routiers, des opérations escargot ont été organisées, comme près de Marseille et Strasbourg.

À l’aéroport d’Orly, 50 % des vols ont été annulés et 30 % à Roissy. Le trafic aérien a été également réduit en province.

Du côté des convoyeurs de fonds, un tiers des agences de la Brink’s, selon la direction, étaient touchées par la grève, ainsi que des agences Loomis, selon la CGT.


PORTS ET DOCKS

Le port de Marseille était encore touché, avec 65 navires et 4 péniches bloqués.

L’accès à la zone industrielle du port de Bayonne a été bloqué mardi après-midi.


ÉDUCATION :

Un peu partout, des lycéens ont continué à manifester ou bloquer leurs établissements, avec parfois des incidents. 379 lycées étaient perturbés (sur 4.302), un record depuis le début du mouvement selon le ministère, et 1.400 selon un syndicat lycéen.

Côté étudiants, entre 6 et 10 des 83 universités du pays étaient bloquées mardi, dont Bordeaux-3, Paris-8 et Rennes-2.

Les enseignants étaient 13,95 % en grève selon le ministère, soit moins que lors des précédentes journées. Selon le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, le nombre d’enseignants grévistes dans les écoles (maternelles et élémentaires) était de 31 %.


FONCTION PUBLIQUE :

Les taux de grévistes étaient en baisse dans les trois fonctions publiques :
- État : 12,76 % de grévistes
- Hôpitaux : 10,51 %.
- Territoriale : 11,4 % (35 % selon la CGT).

Le fonctionnement des crèches, des cantines scolaires, des piscines ou du ramassage des ordures a été perturbé. La CGT a compté 64 départements touchés.


POSTE :

11,37 % des postiers étaient en grève, selon la direction, 25 % selon Sud-PTT, en baisse par rapport au 12 octobre.

La distribution du courrier était perturbée, voire supprimée dans la Vienne, la Charente et les Deux-Sèvres.


ENTREPRISES PRIVÉES :
- Renault : 4,1 % de grévistes à la mi-journée, stable.
- Total : entre 50 et 90 % du personnel postés en grève dans les raffineries
- Société générale : 1,4 % de grévistes selon la direction, en baisse.


AUDIOVISUEL PUBLIC :
- Radio France : 15,2 % de grévistes, programmes perturbés.
- France Télévisions : 13,7 % de grévistes en matinée.