Nombre de fonctionnaires : la France n’est pas le pire élève des pays de l’OCDE

, par Michel DECAYEUX

13/12/2018 Fig. Eco.

La France comptait 5,66 millions de fonctionnaires en 2017 La fonction publique enregistre une baisse de 0,1% de ses effectifs. Si des écarts demeurent entre ses trois versants (État, territoriale et hospitalière), l’Insee remarque surtout une forte diminution du nombre de contrats aidés, critiqués par le gouvernement.

Fin 2017, la fonction publique employait 5,66 millions de salariés, selon les derniers chiffres de l’Insee, qui regroupent ses trois versants : fonction publique d’État, territoriale et hospitalière. Un chiffre en très faible baisse, de 0,1%, soit 4800 salariés de moins qu’un an auparavant. L’institut explique cette donnée en grande partie par la baisse du nombre de contrats aidés. Mal vus par le gouvernement, ils sont jugés « inefficaces » et extrêmement « coûteux » pour l’État, selon les termes de Muriel Pénicaud. Ainsi, entre 2016 et 2017 ils ont chuté de 34,9%. Hors contrats aidés, les effectifs dans la fonction publique sont donc en nette hausse (+0,8%), souligne l’Institut.

Les ministères ont augmenté leurs effectifs

Après une hausse de 1% en 2016, l’emploi dans la fonction publique de l’État se stabilise (+0,1%). Et c’est dans les ministères que la hausse est la plus importante (+1,2%, soit 22.900 agents supplémentaires). « Cette augmentation résulte principalement de la hausse au ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche », explique-t-on. Aux ministères de l’Intérieur et de la Justice, les effectifs ont également augmenté. À l’inverse, Bercy, le ministère de l’Environnement ainsi que celui du logement ont encore perdu des agents. Côté public, les effectifs ont fortement baissé (-3,7%), toujours en raison d’une réduction importante du nombre de contrats aidés. Ces contrats représentaient 13,2% des effectifs fin 2016, relève l’Insee.

La fonction publique territoriale au même rythme que l’an passé

En ce qui concerne la fonction publique territoriale, les chiffres suivent ceux de 2016. Une baisse d’effectif de 0,4%, encore une fois due à l’effondrement du nombre de contrats aidés. Même son de cloche pour la fonction publique hospitalière, qui tend tout de même à se stabiliser. Hors contrats aidés, ses effectifs augmentent de 0,7% en 2017. L’Insee fait également part d’un certain dynamisme dans les établissements médico-sociaux, dont les effectifs ont progressé de 1,3% sur la même année.

La France n’est pas le pire élève des pays de l’Europe ... on le sait, un peu au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE D’autres pays, comme la Grande-Bretagne, ont vu le poids de la fonction publique baisser ces dernières années. Avec 90 fonctionnaires pour 1000 habitants, l’Hexagone se situe dans la moyenne haute, loin cependant des pays d’Europe du Nord. Le nombre de fonctionnaires baisse-t-il plus vite ailleurs qu’en France ?

Pas vraiment. Question effectifs, l’Hexagone est, on le sait, un peu au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE. Avec un taux d’emploi dans la fonction publique égal à 21,4 % de l’emploi total en 2015 (soit quelque 90 agents publics pour 1 000 habitants), la France se situe au-dessus du Japon ou de l’Allemagne mais derrière la Norvège et la Hongrie. Surtout, l’évolution des effectifs de fonctionnaires est similaire à celle de bon nombre d’autres pays, qui voient eux aussi leurs effectifs se stabiliser. Selon Eurostat, au Danemark, en Bulgarie, au Portugal ou en Lettonie, les effectifs n’ont pas évolué entre 2016 et 2017. En Grèce, ils ont légèrement reculé, en Italie, ils ont régressé de 1,6 %. Dans quelques États comme l’Irlande (+ 4,4 %), ils progressent.

Fin 2014. La France comptait 5,64 millions d’agents de la fonction publique, Un record en valeur absolue, mais à relativiser s’il est rapporté au nombre de fonctionnaires par habitant.

Juste derrière vient l’Allemagne et ses 4,9 millions d’agents publics. La Pologne complète le podium avec 3,5 millions d’agents de la fonction publique. Depuis, sans se distinguer particulièrement, la France fait cependant partie de ceux qui ont réussi à réduire le poids de sa fonction publique (-1,5%), et ce alors même que la tendance européenne est plutôt à la hausse.

Le Danemark, champion de l’emploi public

Pour mieux comprendre la passion des débats autour de la fonction publique, il faut en mesurer le poids en termes d’emploi. Elle reste en effet le premier employeur européen, la médiane européenne se situant en 2013 à près d’un quart de l’emploi total. À nouveau, les pays nordiques figurent en tête, la fonction publique danoise dépassant le tiers de l’emploi total !

La fonction publique, premier employeur en Europe

Néanmoins, un certain nombre de pays se sont engagés dans la réduction du nombre de fonctionnaires, ce qui aboutit à une réduction du poids de la fonction publique dans l’emploi total.

La corrélation entre la richesse et le nombre de fonctionnaires par habitant