Comment la politique est devenue un métier en 40 ans

, par Michel DECAYEUX

Le Parisien 13 avril 2017

Alors que le débat sur le renouvellement de la politique s’est invité à la présidentielle, une enquête chiffrée* atteste pour la première fois de la « professionnalisation » croissante des députés depuis 40 ans.

Interdiction du cumul des mandats dans le temps, réduction du nombre de parlementaires, tirage au sort de nos représentants législatifs : les idées et propositions ne manquent pas dans cette campagne pour combattre le non-renouvellement de la classe politique... que les candidats incarnent pourtant : François Fillon et Benoît Hamon n’ont fait que de la politique depuis la fin de leurs étude, Marine Le Pen n’est pas restée bien longtemps avocate et Emmanuel Macron, même s’il a un temps été banquier d’affaires, a surtout fréquenté les hautes sphères de l’Etat avant de devenir ministre. Cette cuvée 2017 est même le miroir d’une professionnalisation croissante des carrières politiques en France, une tendance dont tout le monde parle, mais qui n’avait jusque-là jamais été mesurée.

Pour la première fois en effet, des chercheurs ont passé au microscope l’Assemblée nationale et le profil de 1738 députés depuis 1978. Les résultats de leur étude*, dévoilée ce jeudi par Le Parisien, atteste bien ce de phénomène et de son intensification.

Le nombre d’élus qui ont fait l’intégralité de leur carrière en politique est en forte hausse et la durée de l’engagement a plus que doublé. Parmi les députés élus en 2012, ils sont par exemple 73% à avoir passé plus de la moitié de leur vie active en politique.

Cherchez l’erreur

" FORCE OUVRIÈRE ne croît pas aux miracles Les revendications restent il faudra les satisfaire, peu importe qui tient le gouvernail du navire France"