"Dialogue citoyen" : Nadine Hourmant, la syndicaliste qui ne débattra pas avec François Hollande

, par Michel DECAYEUX

Jeudi 14 Avril 2016 NO et communiqué FO FRance Télévision

Cette syndicaliste de Force ouvrière devait échanger avec François Hollande, jeudi soir sur France 2, dans l’émission "Dialogue citoyen". Elle a été déprogrammée.

Nadine Hourmant, déléguée du syndicat Force ouvrière, ne fera pas partie du panel de Français qui interrogeront François Hollande dans l’émission "Dialogue Citoyen", ce jeudi soir sur France 2. Six citoyens, dont elle, étaient sur la liste. Ils ne sont plus que quatre. Dans les colonnes du "Parisien", cette salariée du volailler Doux, à Châteaulin (Finistère) dénonce ce mardi les "pressions de l’Elysée" qui auraient conduit à sa déprogrammation. C’est aussi ce qu’indiquent au "Monde" des sources internes à la rédaction de France 2, selon lesquelles l’Elysée a demandé à Michel Field, le directeur exécutif chargé de l’information de France 2, de retirer de la liste Nadine Hourmant et un agriculteur. Des accusations contestées par Michel Field. Nadine Hourmant dit n’avoir reçu aucune explication : "Ils m’ont juste dit que l’émission avait été reconfigurée et que je n’y participais plus", dit la finistérienne au "Parisien". Elle avance : "C’est le président qui ne souhaite pas ma présence. Je pense qu’il ne veut pas entendre la souffrance des salariés de la France d’en bas." Invitée de "DPDA"

Nadine Hourmant n’est pas une inconnue, et "Dialogue Citoyen" n’aurait pas été sa première émission politique. En 2014, elle est invitée à "Des paroles et des actes", sur France 2. Face à François Bayrou, Marine Le Pen et Nathalie Kosciusko-Morizet, elle dénonce les "cadeaux faits au patronat" dans le cadre du pacte de responsabilité. "Je pense que vous êtes déconnectés du pays", lance-t-elle aux invités : "Est-ce que vous savez ce que c’est que de compter à la fin du mois, [d’être] un retraité qui a travaillé pendant plus de 40 ans et qui a moins de 1.200 euros par mois ? Est ce que vous savez ce que c’est que d’être payé 9,88 euros de l’heure ? C’est ça le quotidien des Français aujourd’hui." Venez avec moi chez Doux"

Avant son passage dans "DPDA", c’est pour son engagement syndical en Bretagne que Nadine Hourmant s’est fait connaître. Notamment lors de son combat médiatisé pour la sauvegarde de l’emploi chez Doux, le volailler qui l’emploie depuis 1990, placé en redressement judiciaire en juin 2012. Un millier d’emploi seront supprimés. "L’injustice sociale me révolte", confie-t-elle alors à l’AFP. Nadine Hourmant a été embauchée à 18 ans chez Doux. Elle travaille d’abord à accrocher les carcasses de poulet puis passe à l’emballage, lit-on dans "Libération", qui en a dressé le portrait en 2012. En crée 2006 en la section FO du site de Châteaulin. A l’automne 2013, la syndicaliste participe au mouvement contre l’écotaxe, et pour le maintien de l’emploi en Bretagne, aux côtés de salariés du secteur de l’agroalimentaire breton, touché par des licenciements. "L’Obs" la classe alors parmi les "quatre irréductibles bonnets rouges". Le 14 octobre 2013, son vif échange avec Agnès Le Brun, maire UMP de Morlaix, filmé par BFMTV, est sur toutes les chaînes. "Venez avec moi chez Doux , venez avec moi travailler à la chaîne", lance-t-elle à la maire lors de cette journée d’action : "Vous n’avez rien fait les élus, vous ne pensez qu’à caqueter à l’Assemblée nationale !" Pas de pressions pour France 2 France 2 nie toutefois avoir écarté la syndicaliste pour des raisons politiques. "Une quinzaine" de citoyens étaient présélectionnés, mais seuls quatre seront sur le plateau jeudi, explique la direction de la chaîne au "Parisien". Et s’il avait été un temps question que la syndicaliste parle de la loi Travail, comme elle l’explique, le thème qui lui avait été finalement attribué était celui de la crise agricole. Un sujet abandonné depuis, maintient la chaîne

FRANCE TÉLÉVISIONS, NOUVEL ORGANE OFFICIEL DE L’ELYSÉE ? Le communiqué de FO France Télévision suite à l’éviction de la déléguée FO Nadine Hourmant de l’émission de ce soir (14 avril) avec Hollande. La nouvelle émission « Dialogue Citoyen » avec François Hollande prévue demain soir sur France 2 vire au fiasco. Pas un jour sans son lot de révélations.

Hier la presse nous apprenait que deux invités avaient été étrangement « décommandés » par Michel Field, le directeur de l’information de France Télévisions. Il s’agit d’un agriculteur et de Nadine Hourmant, déléguée syndicale Force Ouvrière (FO) du volailler Doux. Elle s’est fait connaitre médiatiquement en septembre 2014 lors de sa participation à l’émission « Des Paroles et Des Actes ». Face à Jean-Christophe Cambadélis, Marine Le Pen, Nathalie Kosciusko-Morizet et François Bayrou, elle n’a pas mâché ses mots : « Est-ce que vous savez ce que c’est que d’être payé à 9,90 euros de l’heure ? Est-ce que vous savez ce que c’est un retraité qui a travaillé pendant plus de 40 ans et qui perçoit moins de 1200 euros ? Vous, les politiques, vous êtes déconnectés du terrain, vous ne savez pas ce que c’est que la vraie vie ».

Dans le même temps des témoignages de journalistes, sous couvert d’anonymat, expliquent dans la presse que « le conducteur de l’émission a été envoyé à l’Elysée ». De là à penser que « le château » a sélectionné ses interlocuteurs, il n’y a qu’un pas. Selon le journal Le Monde, la direction de l’information nie avoir subi des pressions de la présidence pour « décommander » ces invités. Elle explique que le sujet de l’agriculture ayant été écarté des thèmes de l’émission, les invités y afférant n’ont plus lieu d’être. Dans tous les cas, que ce soit une demande de l’Elysée ou une demande de la direction de l’information, ces évictions au dernier moment, peuvent être considérées comme graves, très graves. Totalement anti-démocratique d’un côté, au mieux amateurisme de l’autre, l’image de notre entreprise en ressort dégradée. Et tout cela au bout du compte pour ne pas donner la parole à Force Ouvrière ?

Le syndicat Force Ouvrière France Télévisions a joint sa camarade, Nadine Hourmant, la déléguée de FO Doux qui devait intervenir lors de cette émission.