RETRAIT DU PROJET EL KHOMRI ! TOUS EN GRÈVE LE 31 MARS !

, par Michel DECAYEUX

9 mars, 500 000 jeunes et salariés ont manifesté pour le retrait du projet de loi El Khomri à l’appel de CGT, FO,Solidaires, FSU, UNEF, FIDL, UNL.

Le gouvernement a fait quelques aménagements. Mais, c’est pour mieux tenter de faire passer l’essentiel : sur lefond, rien ne change : le coeur du projet de loi est maintenu.

Ce projet, c’est le maximum de facilités pour licencier sans contraintes, pour baisser les salaires, augmenter letemps de travail…

Pour les UD CGT et FO, la FSU de l’Oise, le projet El Khomri doit être retiré ! Projet El Khomri = « Tout pouvoir pour les patrons » !

La “hiérarchie des normes” est inversée : tout serait défini au niveau de l’entreprise, c’est-à-dire là où le rapport de force est le moins favorable au salarié.

Augmentation du temps de travail, baisse du paiement des « heures sup »… ce serait possible par simpleaccord d’entreprise.

Les droits fondamentaux des salariés pourraient être limités au nom des “nécessités du bon fonctionnementde l’entreprise”. Ainsi le Code du travail ne serait plus qu’une référence minimale commune.

Le taux minimum de majoration des heures supplémentaires, de 10%, deviendrait la norme, au lieu des25% actuels (et 50% au-delà de 8 heures). Licenciements : ils sont facilités ! Un salarié refusant un accord remettant en cause les garanties contenues dansson contrat de travail pourra être licencié “pour motif personnel” et non “pour motif économique”.

Les organisations syndicales pourraient être contournées, au moyen du référendum d’entreprise favorisanttous les chantages et toutes les pressions au salaire et à l’emploi…

Le Code du travail dynamité, c’est l’ensemble des statuts de la fonction publique et des entreprises publiques qui dans la foulée serait pris pour cible. Le projet de loi El Khomri prévoit d’ailleurs d’appliquer le CPA (compte personnel d’activité) aux fonctionnaires ce qui reviendrait à remplacer les garanties statutaires par l’individualisation généralisée.

Tous les salariés sont concernés, qu’ils soient du privé ou du public ! Alors, une exigence, une seule : retrait pur et simple !

Les UD CGT et FO, la FSU de l’Oise appellent les salariés du privé, du public, à répondre massivement à l’appel à la grève interprofessionnelle le 31 mars pour le retrait du projet de loi El Khomri.

TOUS EN GREVE LE 31 MARS MANIFESTATIONS 10h cours Guynemer à Compiègne, 10h place Carnot à Creil, 14h à Beauvais devant le lycée Félix Faure Esplanade de Verdun. (rejoint par les entreprises de la ZI d’Allonne qui se rassemblent à partir de 11h00 avenue Blaise Pascal) Le 24 mars, manifestation des étudiants et des lycéens – Compiègne, 10h00, cours Guynemer - les organisations CGT, FO, FSU de l’Oise les soutiennent et seront à leurs côtés.