Beauvais : Heures supplémentaires à l’hôpital, on bat des records.

, par Michel DECAYEUX

Le Parisien le 24 décembre 2015

TROP,C’EST TROP ! Inquiet face aux heures supplémentaires effectuées par les 1 300 membres du personnel soignant du centre hospitalier de Beauvais (CHB), le syndicat FO tire la sonnette d’alarme.

Dans .une lettre adressée à Thierry Vejux, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), l’organisation dénonce un stock colossal accumulé en 2015 qui, fin octobre, atteignait plus de 116000 heures. Soit l’équivalent de 70 temps plein. Si le syndicat se préoccupe de l’ampleur du cumul, il se soucie aussi de la manière dont ces dépassements seront contrebalancés dans les mois à venir. « Nous ne sommes pas fermés à la discussion, relève David Cotu, secrétaire FO. Une partie peut être payée, l’autre compensée par des repos et des récupérations ... »

Peu pensent pouvoir obtenir une compensation Mais cette solution qu’elle appelle de ses vœux, l’organisation syndicale semble à peine y croire. « Nous savons très bien que la situation budgétaire ne permet ni de les payer, ni de les faire récupérer », insiste David Cotu.

Eric Guyader, directeur du CHB, se veut moins pessimiste sur l’issue de cet épineux dossier, héritage des 35 heures dont l’application, il y a treize ans, s’est avérée compliquée dans l’ensemble des hôpitaux de France. « Il convient de rappeler que grâce aux mesures de réorganisations internes mises en place, l’évolu¬tion de ce stock d’heures supplé¬mentaires est aujourd’hui maîtri¬sée, note Eric Guyader. Les chiffres le montrent. Le cumul n’a pas augmenté entre 2014 et 2015. » Le directeur du CHB assure par ailleurs que « les heures supplémentaires cumulées au sein de l’établissement sont d’ores et déjà provisionnées ».

Insuffisant toutefois pour apaiser les angoisses du personnel. « Nous craignons qu’au lieu d’être provisionnées, ces heures ne soient ’en réalité incluses au déficit .de l’hôpital, s’agace-t-on chez FO. Si c’est le cas nous risquons d’attendre longtemps une indemnisation. Un décret, stipule pourtant que les heures supplémentaires :, ne peuvent pas dépasser un contingent de 15 heures par agent ; Nous e sommes loin. Très loin même ... »