Egalité hommes-femmes : les 5 pays les pires... et les 5 meilleurs

, par Michel DECAYEUX

latribune.fr 19/11/2015

Certes, globalement, les inégalités entre hommes et femmes diminuent dans les 145 pays mondiaux étudiés par le Forum économique mondial dans son édition de 2015, publié jeudi 19 novembre. Mais de manière tellement lente que, à ce rythme, la parité économique, par exemple, ne sera atteinte que dans... 118 ans !

Top 5 des champions de l’égalité hommes-femmes Les cinq pays dans lesquels les inégalités entre les hommes et les femmes sont les moins criantes sont des Etats d’Europe du Nord

5e - Irlande

Plutôt mal classée dans le domaine de la participation à l’économie du pays (26e), l’Irlande s’en sort mieux avec son excellent ratio de femmes inscrites dans les cursus d’enseignement supérieur et le nombre d’années que les femmes ont passé à la tête de l’Etat depuis

4e - Suède

La Suède se classe 4e dans le domaines des opportunités économiques et professionnelles pour les femmes, mais première en ce qui concerne l’accès au pouvoir politique. Néanmoins, elles sont quasiment deux fois moins nombreuses aux postes de dirigeants d’entreprise et de législateurs

3e - Finlande

Concernant les inscriptions scolaires, la parité est parfaite dans le primaire et le secondaire. Et dans l’enseignement supérieur, il y a même un peu plus de femmes que d’hommes. Principal hic pour la Finlande : le manque de femmes aux postes de dirigeants d’entreprises et de législateurs

2e - Norvège

Le pays est exemplaire en ce qui concerne le revenu moyen. Il est le même pour les femmes et les hommes. La présence de femmes au Parlement (40%) reste à améliorer, ainsi que la part de ces dernières dans les postes de direction dans les entreprises et dans le domaine de la justice

1er - Islande

Dans l’éducation, il y a beaucoup plus de femmes inscrites dans un cursus d’enseignement supérieur que d’hommes (un ratio de 1,72). Reste que le pays a quelques efforts à faire dans l’égalité des salaires perçus pour le même emploi, domaine où il se classe 16e.

Egalité hommes-femmes : les 5 pays les pires...

Ces cinq pays sont classés plus mauvais élèves du monde parce que les inégalités y atteignent des sommets : les femmes y sont gravement discriminées dans tous les domaines : économique (l’accès à l’emploi, l’égalité de revenus pour un même poste...), scolaire, juridique, politique

5e - Iran

Les femmes participent peu au pouvoir politique iranien (97% des députés sont des hommes, 10% des femmes sont à la tête d’un ministère...). Et les revenus moyens des hommes sont quasiment sept fois supérieurs à ceux des femmes

4e - Tchad

Elles ont beau être 65% à être intégrées dans le monde du travail, rares sont celles qui accèdent à l’université (1%). A noter que, chez les hommes, s’ils sont également peu nombreux (4%) à atteindre ce stade, la différence est donc encore de 1 à 4 !.

3e - Syrie

La Syrie est le plus mauvais élève en ce qui concerne la participation des femmes au monde du travail. Elles sont 14% contre 76% des hommes à y être intégrées

2e - Pakistan

Les opportunités pour les pakistanaises dans le monde du travail sont rares. Elles sont 26% à travailler contre 86% des hommes. Et celles qui travaillent sont durement pénalisées par des différences de salaires énormes : le revenu moyen masculin est cinq fois plus élevé que celui des femmes

1er - Yémen

Ce pays est grand dernier du classement, notamment dans le domaine des opportunités économiques offertes aux femmes. Ainsi, elles sont 26% à avoir accès au monde du travail contre 74% des hommes. Les catégories de dirigeants, législateurs sont composées à 98% d’hommes et à 2% de femmes