Fonctionnaires : FO refuse de signer l’accord sur les carrières

, par Michel DECAYEUX

LE 21/09 /AFP

Après celle des services publics et de santé, la Fédération générale des fonctionnaires Force ouvrière, qui syndique les agents de l’Etat, a décidé ce lundi après-midi de ne pas signer l’accord d’amélioration des carrières des fonctionnaires.

Il n’y a pas eu de surprise de dernière minute. Force Ouvrière ne signera pas le protocole d’accord d’amélioration des carrières des fonctionnaires négocié début juillet. En début de semaine dernière, déjà, sa fédération des services publics et de santé, qui syndique les agents des collectivités locales et hospitaliers, avait refusé un tel paraphe. Sa Fédération générale des fonctionnaires, qui regroupe les agents de l’Etat, a décidé de faire de même ce mardi après-midi. Et ce à la quasi-unanimité. Depuis l’an dernier, pour être valide, un protocole d’accord concernant la fonction publique doit recueillir la signature de syndicats ayant obtenu au moins la moitié des voix aux élections professionnelles dans les trois fonctions publiques (Etat, collectivités territoriales et hôpitaux). L’avenir des dispositions négociées fin juillet est désormais entre les mains de la CGT qui a prévu de se prononcer le 29 septembre.

A quelques points près

La décision de la FSU de parapher le projet ne suffit en effet pas à faire pencher la balance vers le « oui ». Elle s’ajoute aux signatures attendues de la CFDT, de l’UNSA, mais aussi des petites CFTC et CGC qui ont conservé leur représentativité malgré des scores très faibles du fait d’un régime particulier dans la fonction publique. Le protocole devrait donc frôler la majorité mais ne franchira pas le seuil à quelques points près sans le soutien de la CGT. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a donné jusqu’à la fin du mois aux syndicats pour prendre leur décision. Mais elle a averti que l’absence de signature majoritaire rendrait les propositions gouvernementales caduques