Le pouvoir d’achat des fonctionnaires a encore reculé en 2013

, par Michel DECAYEUX

Les échos 27 avril 2015

Le pouvoir d’achat du salaire net moyen des fonctionnaires a encore baissé en 2013, selon les statistiques publiées lundi par l’Insee.

Ce constat vaut aussi bien pour l’Etat que pour les collectivités locales et les hôpitaux. Visible sur la rémunération brute, il a été amplifié sur la rémunération nette par le relèvement du taux de cotisation retraite pour l’aligner sur celui du privé.

Les agents des ministères et établissements publics ont été le plus touchés. En euros courants, leur salaire net moyen en équivalent temps plein n’a progressé que de 0,1 % en 2013 (+0,5 % en brut). Compte tenu de l’inflation, cela correspond à une baisse de 0,7 % en euros constants, comme l’année précédente.

JPEG

En 2013, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière ont, elles, été moins touchées. Le pouvoir d’achat du salaire moyen net a baissé de 0,1 % dans le premier cas et de 0,2 % dans le second. En 2012, la perte de pouvoir d’achat avait été de 0,6 % dans les deux cas.

1.850 euros dans les collectivités territoriales

En valeur absolue, en 2013, le salaire mensuel net moyen en équivalent temps plein se montait 2.470 euros nets pour l’Etat, à 1.850 euros dans les collectivités territoriales et à 2.240 euros dans les hôpitaux. Ces différences de niveau résultent principalement des différences de structure des emplois et d’âge des agents. Le niveau beaucoup plus élevé du salaire moyen dans les ministères et établissements publics de l’Etat s’explique ainsi par la forte proportion de fonctionnaires de catégorie A compte tenu du poids des enseignants.

La perte de pouvoir d’achat constatée pour la deuxième année consécutive par l’Insee ne va pas manquer d’alimenter les revendications salariales des syndicats de la fonction publique qui dénoncent depuis de nombreuses années l’austérité salariale. Mais elle doit être relativisée par l’évolution d’un autre indicateur : la rémunération moyenne des personnes en place. Il a l’intérêt de neutraliser l’impact du remplacement de fonctionnaires partant en retraite par des jeunes moins bien payés. La RMPP, comme on l’appelle en abrégé, a, elle, progressé encore en 2013. Pour les fonctionnaires de l’Etat, la hausse de son pouvoir d’achat déduction faite des cotisations sociales a atteint 0,5 %, contre 0,7 % dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière.

2014 a-t-il marqué une rupture avec les deux années précédentes en matière d’évolution du pouvoir d’achat des fonctionnaires compte tenu du ralentissement de l’inflation, divisée par deux à +0,5 % en moyenne sur l’année contre +0,9 % en 2013 ? C’est possible, mais il faudra attendre une année pour le constater, le temps nécessaire à l’Insee pour actualiser ses statistiques

CONTRE L’AUSTERITE TOUS AU 1ER MAI