Agnetz : Tension au centre des apprentis.

, par Michel DECAYEUX

Le Parisien le 14 novembre 2014

Electricien, couvreur, charpentier ... Au centre de formation des apprentis (CFA) d’Agnetz, près de 700 élèves de tout le département se forment chaque année aux métiers du bâtiment. Des jeunes dont l’obtention du CAP ou du BEP pourrait pourtant être remise en cause cette année par le licenciement d’un professeur. C’est en tout cas ce que dénoncent les syndicats, pour la formation peintre et plaquiste. « Un professeur d’atelier a reçu une lettre de licenciement après avoir refusé une’ mutation à Amiens. On avait demandé les raisons de cette décision : la direction n’a jamais daigné répondre. Il a donc refusé cette mutation et a pris son poste en septembre », détaille Angélique Thomas, déléguée syndicale FO.

Le prof licencié pas remplacé

Son licenciement lui à finalement été notifié il y a une semaine. « Cela pose un autre problème :’ qui va’ enseigner à ses élèves ? Car il n’est pas remplacé ! » s’interroge la responsable syndicale. Les apprentis peintres et plaquistes auraient été renvoyés chez leurs employeurs, ou auraient reçu des cours théoriques’ en lieu et place des heures d’ateliers. « Ces : Cours sont pourtant essentiels à l’obtention de leur diplôme. Pour le moment, d’autres professeurs d’atelier peinture assurent quelques heures. Mais ce n’est pas suffisant », estime la déléguée. .

La nouvelle a été d’autant plus mal accueillie à Agnetz qu’un plan de licenciement concernant .les CFA BTP de toute la région a aussi été récemment annoncé. Le centre de l’Oise dépend en effet d’un organisme gestionnaire - CFA BTP Picardie - qui gère les CFA de l’Oise, l’Aisne -et de la Somme. « Entre sept et neuf personnels, dont une majorité d’enseignants, seraient concernés », confirme Angélique Thomas .

Les syndicats craignent que les professeurs ne se - retrouvent dans des classes surchargées. « Ces élèves sont déjà, pour la plupart, en grande difficulté- scolaire. C’est la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage qui va s’en’ trouver bouleversé », estime la délégué FO. Pour dénoncer là situation et la dégradation des conditions d’enseignements, un mouvement de grève sera lancé avant la fin du mois dans les trois centres de formations de Picardie. « La date n’est pas encore fixée » Le CFA BTP Picardie n’a pas donné suite à nos demandes de contact