CAMBRONNE-LES-RIBECOURT Trente-trois licenciements chez CICR

, par Michel DECAYEUX

le 17/07/2014 le Courrier Picard

Placée en redressement judiciaire le 26 février dernier, CICR, l’entreprise de tuyauterie-chaudronnerie de Cambronne-lès-Ribécourt, a été reprise par le groupe belge Verdon, qui avait annoncé son intention de se séparer d’une partie du personnel.

Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) vient d’être signé. Il prévoit le licenciement de 33 personnes sur les 106 employées. La CGT estime que la casse a été limitée, puisque le projet initial prévoyait le départ de 51 salariés. « Je suis satisfait, même si on n’est jamais content quand il y a des licenciements », indique Jean-Claude Tourniquet, secrétaire CGT du comité d’hygiène et de sécurité, qui fait lui-même partie des licenciés. « Avec deux autres personnes, je me suis porté volontaire, j’ai 57 ans et demi. Sur les 33, il y a aussi deux départs à la retraite. » Les efforts des salariés pour convaincre le groupe Verdon que la chaudronnerie avait encore un avenir ont semble-t-il payé. Au départ, cette activité devait purement et simplement disparaître. « Elle sera maintenue », se félicite Didier valéry, délégué CGT. Selon le syndicat, le gros des emplois supprimés « se situe dans les services administratifs ».

Les premières lettres de licenciement partiront le 28 juillet. Les personnes concernées seront suivies par le cabinet de reclassement Altédia.