Marc Blondel nous a quitté.

, par Michel DECAYEUX

Dimanche 16 mars 2014, Marc Blondel est décédé.

La douloureuse nouvelle vient de nous parvenir ; Marc Blondel est mort et nous ne pouvons l’imaginer un seul instant tant il était encore sur tous les fronts, même en retraite il était toujours aussi intéressé par la vie syndicale et politique .

Secrétaire général de la Confédération FO de 1989 à 2004, il aura marqué de son empreinte indélébile la défense permanente des droits des salariés.

Tribun hors pair, l’Homme était un maillon essentiel dans toutes ses activités et ses engagements qui se sont vérifiés au cours des dernières années. Il n’était pas seulement un syndicaliste et c’est bien la raison essentielle pour laquelle tout le monde peut avoir eu un moment de partage, de bonheur, de débat, de fraternité avec lui. C’est pour cela qu’au-delà de quelques critiques il est reconnu, respecté apprécié et même aimé.

Oui mon Cher Marc, nous t’aimons pour tout ce que tu as été, avec tes défauts, avec les engueulades, avec les débats houleux mais aussi ces moments de partage, d’amitiés très fortes lorsque nous nous retrouvions. Il y aurait tant et tant à dire sur ce que Marc a fait que nous ne pourrions le dire aujourd’hui dans ce message, mais nous nous souvenons plus que d’autres de 1995 et de sa volonté de gagner. Nous nous souvenons de ces relations avec la CGT au cours de cette période qui le conduisait à dire dernièrement encore combien nous avions raison de vouloir l’unité d’action avec les camarades de la CGT sur des revendications de classe.

Il ne pourra se passer un moment dans notre vie de tous les jours sans que nous ayons une pensée pour lui. Il nous aura profondément marqué et il nous manquera encore dans les combats que nous menons comme celui des « Fusillés pour l’exemple » mais également dans tous les combats de notre classe : la classe ouvrière

Maintes fois, il a rappelé que les intérêts des salariés sont incompatibles avec ceux des patrons et tout autant des actionnaires. C’est une vision toujours d’actualité de la lutte des classes, comme le témoigne actuellement le combat contre le pacte de responsabilité.

A son épouse et à toute sa famille et ses proches, à tous les camarades, l’Union départementale de l’Oise apporte tout son soutien, toute son amitié et sa fraternité. .

Salut Marc, Salut camarade.