En Picardie, les secteurs qui recrutent

, par Michel DECAYEUX

le 08/02/2014 le courrier Picard

En cas de longue période de chômage, nombreux sont ceux désirant se reconvertir dans un autre secteur afin de retrouver du travail. En Picardie, certains secteurs sont plus porteurs que d’autres, selon l’enquête 2013 sur les Besoins en mains-d’œuvre (BMO) menée par le Pôle Emploi. En tête, la vente, le tourisme et les services, avec 10 947 projets de recrutement sur l’année, sur des postes d’aides à domicile, de cuisiniers... Viennent ensuite la viticulture, l’agriculture ou le secteur médico-social, suivis des métiers de l’industrie et du BTP.

Implantée à Beauvais depuis 1960, elle fait figure de poids lourd en termes d’emploi dans la région : avec 2 650 salariés tous métiers confondus, l’usine de tracteurs Massey-Ferguson attire, et pas seulement les cadres supérieurs. En mars 2013, un Plan nouvelle embauche est annoncé par la Direction. À la clé, 100 emplois à pourvoir sur le site Beauvais I. Et au service Ressources Humaines, 1 500 candidatures. « Beaucoup de gens recherchent du travail, surtout chez les ouvriers », indique Xavier Arruego, directeur de la communication chez Massey-Ferguson.

Sur les 2 650 salariés de l’ensemble des filiales de l’entreprise, 450 sont en CDD ou en intérim. Un chiffre en deçà de la proportion de contrats longue durée, 2 200 au total, grâce à une politique de titularisation des employés au détriment des intérimaires. Ces derniers sont recrutés et formés « au jour le jour », selon Xavier Arruego, par la société Supplay Intérim rattachée à Massey-Ferguson. Une politique salariale axée sur le long terme, expliquée par la difficulté des recruteurs à trouver le candidat idéal, que l’on entend garder longtemps après son intronisation. « Il n’est pas toujours facile de trouver les profils qui nous intéressent, surtout pour les postes qualifiés. » Une chose est sûre : intérimaire ou non, la chasse au CDI reste longue et, surtout, jamais vraiment terminée. Massey-Ferguson a accueilli, en reclassement, trois anciens de l’usine PSA d’Aulnay, dont la fermeture est prévue pour 2014.