3,29 millions de chômeurs en septembre, un nouveau record

, par Michel DECAYEUX

24et 25.10.2013 AFP et Myeurope

Dévoilé ce jeudi en fin de journée, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans activité) inscrits à Pôle emploi au mois de septembre a atteint un nouveau record, pour s’établir à 3 295 700 au mois de septembre, soit 60 000 de plus qu’en août (+1,9%)

+8,1% de demandeurs d’emploi sur un an

Dans le détail, le nombre de chômeurs inscrits en catégories B (ayant exercé une activité réduite courte au cours du mois) et C (ayant exercé une activité réduite longue) s’établit à 1 547 700 (+1% pour la catégorie B, -1,3% pour la catégorie C). Pour les trois catégories confondues, le nombre de demandeurs d’emploi en France métropolitaine s’élève à 4 843 400 (+1,1%). Entre juillet et septembre 2013, cela représente 0,2% de diminution. En incluant l’Outre-mer, leur nombre atteint 5,1 millions.

Le chômage des jeunes en baisse de 0,5% sur cinq mois En ce qui concerne l’emploi des jeunes, la hausse du chômage est très marquée en septmbre (+3%) mais leur nombre a tout de même reculé en moyenne de « 0,5% par mois » depuis mai, selon le ministère du Travail, qui ajoute que « plus que jamais, l’objectif reste d’inverser la courbe du chômage à la fin de l’année et de façon durable » pour l’ensemble de la population.

Et en Europe c’est la reprise sans emplois

C’est le grand écart entre l’emploi et la croissance.

L’Espagne vient de sortir de la récession, mais la croissance espagnole de seulement 0,1% ne permet pas une réduction du chômage. En France aussi le nombre de demandeurs d’emploi est reparti à la hausse en septembre. Seule bonne nouvelle : l’OFCE prévoit une croissance pour la France de 1,3% en 2014 et non 0,9% comme l’avait prévu le gouvernement. François Hollande veut pourtant encore croire à une inflexion de la courbe du chômage "d’ici à la fin de l’année". Dans l’Union européenne le chômage semble stabilisé à 12% de la population active. Avec +0,1% de croissance, l’économie espagnole enregistre enfin une embellie entre juillet et septembre 2013, selon les estimations de la Banque d’Espagne. Un retour de la croissance engendré par les exportations, le marché intérieur restant morose. Le chiffre marque en effet la fin de plus de deux années de récession. Mais fin septembre le taux de chômage en Espagne a atteint 26%.