Retraites : 6 Français sur 10 défavorables à la réforme

, par Michel DECAYEUX

le 31.08.2013 AFP:Le Parisien

Une majorité de Français (62%) se dit défavorable à la réforme des retraites présentée mardi par le gouvernement, selon un sondage* BVA pour l’émission « CQFD » de i-Télé

A la question « d’après ce que vous en savez, diriez-vous que vous êtes favorable ou opposé aux décisions prises par le gouvernement ? », 62% des personnes interrogées se sont dites « opposées », 35% « favorables ». Les sympathisants de gauche sont 7 sur 10 à soutenir la réforme des retraites (69%), tandis que 9 sympathisants de droite sur 10 la réprouvent (89%).

Selon ce sondage, plus des deux tiers des Français estiment que la réforme n’est pas juste (67%). 30% sont d’un avis contraire. Enfin, seuls 11% des Français pensent que la réforme permettra d’équilibrer durablement le financement des retraites. 86% ne le pensent pas.

* Ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1 010 personnes, par la méthode des quotas, au téléphone et sur Internet entre les 29 et 30 août.

RETRAITES  : UN COUP D’ACCELERATEUR

POUR UNE REFORME ANTI JEUNES

La concertation sur les retraites à peine terminée hier dans la journée, que le Premier ministre dévoilait sa réforme le soir même alors que des arbitrages devaient se poursuivre dans la semaine.

Sans connaître les raisons de ce coup d’accélérateur soudain, FORCE OUVRIERE fait le constat d’une réforme qui est loin de constituer un signe d’espoir pour les jeunes générations, compte tenu de l’allongement de la durée de cotisation qui a été confirmée et qui constitue le point noir et la ligne rouge de cette réforme.

Sur les autres mesures annoncées, force est de constater que le gouvernement a su entendre certaines positions de notre organisation notamment sur le sujet de la pénibilité, d’égalité hommes femmes et d’évitement de la hausse de la CSG.

Il reste néanmoins sourd sur la durée de cotisation, mesure qui constitue à nouveau le marqueur de cette « réforme » comme les cinq précédentes.

C’est pourquoi pour FO, la mobilisation du 10 septembre reste d’autant plus d’actualité pour défendre les droits des jeunes générations qui sont doublement victimes aujourd’hui d’un chômage très élevé et demain seront victimes de cette réforme devant travailler, pour la génération 1973, 43 ans pour avoir une retraite à taux plein à 67 ans !!

Cela justifie pleinement d’être nombreux le 10 septembre pour défendre les retraites mais aussi l’emploi et le pouvoir d’achat.