Breteuil : Inoforges, notre savoir faire n’est pas délocalisable

, par Michel DECAYEUX

Le Parisien le25 juin 2012

L’industrie mécanique recrute massivement malgré la crise Méconnue mais prospère, la filière prévoit 40000 embauches nettes par an d’ici à 2017. Une exception en temps de crise. Mais elle peine à recruter, faute de candidats qualifiés car elle est victime d’une image vieillotte